Intérêt de la mission de CSSI ?

La mission de CSSI dans les ERP

Ce n’est parce qu’on vous dit qu’il faut un EA de type 4 que vous aurez au final un EA de type 4.

Je vais illustrer mes propos avec 2 exemples :

  • Un exemple fictif mais qui pourrait etre réel
  • Un exemple réel qui m’a un peu agacé

1 – Ecole (exemple fictif)

  • Type R de 4ème catégorie
  • Un local en Ssol de plus de 100m²
  • Une temporisation sur l’évacuation à la demande de l’exploitant
  • Déclencheur manuel adressable

Le texte

Il impose à minima un EA de type 4 donc sur le fond on part sur un SSI de catégorie E

Désenfumage mécanique

Le local en sous-sol doit être désenfumé du fait qu’il soit > 100 m². Ce qui impose désenfumage mécanique, coffret de relayage et surveillance à minima de la position d’attente. Il faut donc mettre au moins un DCS ce qui implique un SSI de catégorie C – Il n’est pas possible d’avoir un EA4 avec un SSI de catégorie C

On passe donc à l’EA de type 3 dans un SSI de catégorie C

Exigence de l’exploitant

Mais avec un tel EA on ne peut pas avoir une temporisation sur l’évacuation donc il faut au moins un EA type 2b toujours dans le cadre du SSI de catégorie C

L’exploitant désire en complément des DM adressables afin de savoir de façon précise la localisation du DM actionné.

Les personnes qui ont lus cet article ont aussi lus :  Le tarif d'une mission de CSSI

Dans ces conditions, le SSI de catégorie B s’impose

Conclusion

Vous voyez que le Coordinateur SSI fait la synthèse :

  • des obligations réglementaires
  • des impositions normatives
  • des demandes du client

afin d’aboutir au SSI le plus adapter au besoin du maitre d’ouvrage

2 – Salle de spectacle

  • Le Type L de 4ème catégorie
  • Le bâtiment est assez étendu
  • Flashs dans les toilettes
  • Arrêt du programme en cours
  • Remise en lumière

Le Type L de 4eme catégorie impose un EA de type 4.

Le bâtiment est assez étendu

Le PC est déposé et la commission ne fait pas de remarque sur l’EA de type 4 c’est donc validé par l’administration par défaut

Un problème de stabilité au feu de la charpente impose de mettre de la détection dans la partie comble

Le BE part une un EA type 4 avec un ECS pour gérer la DAI plénum considéré comme alarme technique

Inutile de préciser qu'il n'y a pas de CSSI. (La Commission eut été bien inspirée de le demander dans ses attendus)

Dans ce bâtiment il faut mettre des flashs dans les toilettes, un arrêt de programme en cours une remise en lumière.

Mais avec un type 4 on ne peut pas le faire, je rappelle la définition c’est : tout dispositif sonore autonome

 A voir en complément :  C'est quoi un EA de type 4 ? 

Il n’est pas possible avec un type 4 d’avoir des flashs, des arrêts de programme en cours ni des remise en lumière ni quoique ce soit d’autre qu’une diffusion local du son au même titre qu’un sifflet. C’est la définition
Tout ce qui fait autre chose que ce que fait un sifflet n’est pas un EA de type 4

Donc dans le cet exemple, on va basculer sur un EA de type 3 minimum.
Mais personnellement j’aurai demandé s’il ne voulait pas une temporisation ou pas.
De plus le choix du type 3 ou 2b peut se discuter aussi sur le fait d’avoir plusieurs zones de DM. Ce qui pourrait être utile.

Les personnes qui ont lus cet article ont aussi lus :  ERP : Modification du type M

En tout état de cause on va mettre des BAAS partout, des BAAL avec en plus un ECS technique avec de la DAI…

Finalement : Est-ce qu’il n’aurait pas été plus simple de mettre un SSI de catégorie A avec des flash, des DSAF non autonome, des DM de la DAI sur la charpente… et le tour était jouer.

On va avoir plein d’équipements différents et je suis pas sur que ce soit moins cher.
De plus la DAI technique ne doit pas lancer l’alarme incendie. Ce point est à discuter avec la commission de sécurité, car certaines ne l’accepte pas.

On me répond, « oui mais tu comprends le Pompier il l’a accepté »

Le règlement de sécurité demande un type 4 donc il a dit oui c’est normal mais il y a d’autres contraintes.

Le controleur technique aurait du imposer la mission de Coordination SSI.

A voir en complément :  Quand faut-il une mission de CSSI ?

On peut argumenter qu’avec le SSI A il faut une triennale, un contrat de maintenance… oui mais : c’est la garantie que l’équipement qu’on a installé reste fonctionnel. Parce que ce type 4 ne marchera peut-être plus demain et personne ne le saura.

Conclusion

C’est au CSSI de faire cette analyse, de demander au client ses contraintes pour pouvoir concevoir le SSI le plus adapter à ses besoins. C’est la mission du CSSI.

Rappel : NFS 61-931
§ 5.3.1 Généralités
Une mission de coordination SSI doit nécessairement présider à l’analyse des besoins de sécurité et à la conception du SSI. Cette mission doit également exister lors de la réalisation et lors de modifications ou  extensions éventuelles. ../..

Merci et à bientot
Sylvere

Tous les propos que je tiens sur ce blog ne représentent que mon avis. 
Vous avez le droit de ne pas penser comme moi, les commentaires sont faits pour cela sous cet article, donc n'hésitez pas à vous exprimer (si vous d'accord aussi). Merci de sourcer vos avis dans la mesure du possible.