Une porte à fermeture automatique doit-elle être refermée sur l’action un DM ?

Problématique

C’est particulièrement marrant quand on est un gamin de 12 à 15 ans d’appuyer sur un déclencheur manuel et de balancer la porte sur la tête d’un petit camarade voir de faire évacuer l’établissement en vue d’échapper à un contrôle, ou encore de faire cavaler la personne de la loge pour réarmer le DM.

« C’est à croire que nos gamins perdent des neurones en passant en 6eme… J’espère qu’ils les retrouvent car les miens sont encore au collège »

La réponse en vidéo, en MP3, ou en texte… vous n’avez que l’embarras du choix … ;-)) 

Regarder la vidéo

Lire l’article

Note : Le texte ci-dessous est inspiré de la vidéo certains commentaires où anecdotes ne sont pas retranscrits. Le langage parlé ne s’écrit pas forcément ;-))

Préambule

Le sujet que nous allons voir aujourd’hui m’a été suggéré par Jean Marc via le formulaire de contact je l’ai trouvé pertinente j’ai donc décidé de la traiter. Si comme Jean-Marc vous avez des idées de sujet n’hésitez pas à me les laisser sur le formulaire de contact du blog.

On va s’intéresser au type R qui pose le plus de problème,  les locaux d’enseignements.

Réalité des feux en collège ??

Dans la vie d’un collège combien y a-t-il de feux sur 20 ans je ne suis pas sûr qu’il y en ait un sur 20 ans.

Donc tous les déclenchements qui se passent régulièrement dans les collèges sont intempestifs ou dûs à des essais.

Qu’est-ce qui se passe en terme d’exploitation ??? Outre le fait que l’alarme fini en veille restreinte,

  • les portes coupe-feu en quelques mois sont défoncées parce qu’elles sont déclenchées trop régulièrement….

C’est exactement le contraire de l’objectif affiché des articles R 15 et R 16 qui est de conserver des portes en état pour le moment où on aurait besoin.

Les déclencheurs manuels sont sujets à beaucoup trop d’intempestif.

Et si dans le meilleur des mondes …

Si on ne pouvait que déclencher les PFA apres la tempo… Au moment où le collégien appuierait sur un DM… Qu’est ce qui se passerait … RIEN… ABSOLUMENT RIEN… Quel serait donc l’intérêt de continuer à appuyer sur un DM ???

On gagnerait donc

  • en pérénnité des installations,
  • en sérénité pour les exploitant,

au final en sécurité !!!

Ce sujet est donc important.

Où trouver la réponse ?

Tout d’abord Où va-t-on trouver la réponse à cette question ?

Les normes 932 et 970 sont des règles d’installation, elles nous expliquent comment on doit faire. Ce n’est donc pas dans les normes que vous aurez la réponse.

Ce qu’il faut savoir c’est que la réglementation nous impose ce qu’on doit faire au minimum

On va évacuer immédiatement un code du travail car il n’y a absolument rien d’écrit. Il n’y a donc aucune obligation à fermer les portes à fermeture automatique quand on est un code du travail lors d’une action d’un déclencheur manuel

C’est dans le règlement de sécurité en ce qui concerne les ERP où l’on va trouver la solution.

Dispositions générales

Examinons tout d’abord les dispositions générales du règlement de sécurité.

Question préliminaire

  • Qu’est-ce qu’une porte à fermeture automatique. ???

Déjà il faudrait être d’accord sur la définition

Une porte avec un ferme-porte,  est-ce une porte à fermeture automatique ??.

Dans le C034§5 on peut lire les 2 définitions

  • Porte à ferme-porte :

Porte équipée d’un dispositif destiné à la ramener automatiquement à sa position de fermeture dès qu’elle en a été éloignée pour le passage des personnes ou pour le service.

  • Porte à fermeture automatique :

Porte équipée d’un ferme-porte et d’un dispositif qui peut la maintenir en position d’ouverture et la libère au moment du sinistre, dans les conditions prévues à l’article CO 47.

Vous voyez qu’une porte avec un ferme-porte qui se ferme derrière vous quand vous la lâchez n’est pas une porte à fermeture automatique.

Une porte à fermeture automatique et une porte qui est maintenue ouverte et en cas d’incendie, on va la déclencher pour qu’elle se ferme et restitue l’isolement coupe-feu prévue pour cette paroi.

Vous aimez le ping-pong ? alors commençons notre ping-pong réglementaire que dit le

CO47

Portes à fermeture automatique

  •  La fermeture de chaque porte doit être obtenue dans les conditions prévues à l’article MS 60.

MS60

  •  « Dans les cas où le présent règlement prévoit que le fonctionnement de la détection automatique entraîne le déclenchement des dispositifs actionnes de sécurité (système de sécurité incendie de catégorie A), ce déclenchement doit s’effectuer sans temporisation. »

Ce texte précise bien que c’est la « détection automatique » qui entraîne le déclenchement des DAS  » un DM n’est PAS de la détection automatique. Et dans le cas des SSI A !!!!

et Si DAI alors les DAS doivent se refermer à T0.

Le MS60§3 indique un complément d’informations

Les SSI de catégorie D et E ne peuvent piloter que des portes à fermeture automatique et le déverrouillage des IS

Ça veut dire que qu’on ne peut pas piloter autre chose, c’est tout ce que cela veut dire

Mais aucune information complémentaire concernant le mode de déclenchement

Et c’est tout…

Donc les dispositions générales n’imposent rien de particulier concernant la fermeture des portes coupe-feu quand on a des déclencheurs manuels.

S’il y a une imposition on va trouver ça dans les dispositions particulières

Dispositions particulières

Dans les dispositions particulières on a un cas facile à traiter c’est le cas type J les articles j37 et J36 qui nous imposent de fermer les portes sur déclencheur manuel.

En Type R

R15 et son équivalent R16 que dit-il ?

  • 2. En aggravation des dispositions de l’article CO 53, § 3, les accès aux cages d’escaliers protégés doivent être munis de portes à fermeture automatique répondant aux dispositions de l’article CO 47 lorsqu’il est fait usage d’un équipement d’alarme du type 1 ou 2.

En clair si on a un EA de type 1 ou 2 alors les portes d’encloisonnement des escalier doivent être à fermeture automatique.

On doit donc les fermer conformément au CO47 selon le MS60 qui précise :  SI DAI alors fermeture à T0s des DAS.

A aucun moment le texte ne dit de refermer sur DM !!!

Qu’elles sont les EA demandés en type R … ?

La réponse dans le R31§2

  • Pour les 1, 2 et 3eme catégorie sans locaux à sommeil = EA 2b minimum
  • Pour les 4ème catégorie.. Type 4 minimun

Accessoirement si vous êtes en type R de 4eme catégorie sans locaux a sommeil) et que vous avez en EA de type 3 ou 4 vous n’avez pas d’obligation de PFA.

Voilà On a fait le tour des 4 catégories

Absurdité 

On n’arrive donc à l’absurdité suivante. C’est que quelle que soit la catégorie si vous n’avez pas de détection incendie et bien les déclencheurs manuels ne fermeront jamais les portes.

Si on ne fait que suivre le texte réglementaire, clairement il y a un trou dans la raquette

En Type R, le fait de systématiquement fermer les portes à T0 sur DM est donc un abus dû à l’habitude.

Ayons un peu de bon sens

Il faut se poser la question suivante, est-ce qu’il existe sur le SSI une commande manuelle (UCMC) permettant d’actionner les PFA ?

  • Pour tous les SSI A B et C oui donc pas de commande depuis les DM
  • Pour les SSI DE nous n’avons pas le choix on doit fermer les portes quand on appuie sur un déclencheur manuel puisqu’il n’existe pas de commande manuelle pour le faire.
  • Pour les EA de Type3 : (en imaginant que vous ayez des PFA que ce soit par exemple une demande de l’exploitant) C’est T0 puisqu’on ne peut pas avoir de tempo sur un type 3 et c’est déclenché sur DM puisqu’il n’y a pas d’UCMC.

Ne faites pas de la surenchère en fermant systématiquement les portes sur déclencheur manuel car au final on fait de l’anti-sécurité au lieu de faire de la vraie sécurité. Donc soyons pragmatique et non dogmatique.

Bonne chance avec les SDIS …

parce que ce n’est pas gagné !!!  ;-)))

Pour ma part, j’ai eu le cas servi sur un plateau par la commission de sécurité du 92 (je les remercie) … parce qu’évidemment on a sauté sur l’occasion… car initialement … J’avais abandonné tout espoir).

Peut-être est-ce l’acte fondateur d’une jurisprudence des SDIS !!! j’espère !!!!

Si vous avez réussi dans votre département n’hésitez pas à le mettre en commentaire !!! je me sentirai moins seul.

Comme vous moi aussi je suis un être humain et je peux aussi me tromper donc si vous avez arguments qui vont dans l’autre sens merci de le poster, on pourra en discuter et d’enrichir les lecteurs de ce blog par vos lumières

Si vous êtes arrivés ici c’est qu’a priori, vous avez apprécié le contenu de cette vidéo. Dans ce cas cliquez sur “j’aime” en dessous de cette vidéo et n’hésitez pas à me laisser vos commentaires, et à partager cette vidéo.

Par ailleurs, Si vous avez des sujets qui vous intéresseraient que je traite en article n’hésitez pas à me faire vos suggestions.

N’oubliez pas de vous abonnez si ce n’est pas fait à mon blog,  ou ma chaîne youtube, c’est gratuit !!!

Merci de votre attention, à bientôt.

Recherches utilisées pour trouver cet article :comment rearmer les porte coupes feux, encloisonnement escalier hotel porte ferme porte automatique

17 réflexions au sujet de « Une porte à fermeture automatique doit-elle être refermée sur l’action un DM ? »

  1. Merci Silvère d’avoir abordé cette question qui revient assez régulièrement dans les discussions au sein des commissions de sécurité et ou il n’y a pas de réel consensus. Juste un détail, sauf erreur de ma part, tu ne parles que du type R mais pas du J (J37) par exemple! Bonne journée. JMarc

    1. Bonjour Jean-Marc

      Effectivement je n’en parle pas …
      mais je l’ai écrit… si si …
      sur le support de la vidéo à 8 min et 4 secondes. « Aucun texte n’impose la fermeture des PCF sur DM (sauf J37)  » ;-))

      j’ai voulu faire un focus sur le type R, parce qu’en fait qu’il n’y a pas de débat sur le J37 sur la forme.
      Sur le fond on pourrait en dire beaucoup…
      On a d’ailleurs tenté de le faire modifier, mais le gel de la réglementation y a mis un coup d’arrêt.

      Merci pour ton commentaire

      j’en profite pour remercier tous ceux qui me laissent des messages de soutien ( Ça fait toujours plaisir !! ) ;-))

      Sylvère

  2. Bonjour Sylvere,
    Sujet très intéressant car le «trou dans la raquette» à souvent donné lieu à l’interprétation que l’on connaît tous : Déclenchement des PFA sur DM. Je comprends vos arguments et constate régulièrement, comme beaucoup, les détériorations des PFA et la mise en veille restreinte des UGAs au cours de l’exploitation des type R.
    Dans le même temps, quelles sont les raisons d’être des articles R15 et R16 sinon d’imposer des PFA dans les dégagements et d’assurer que celles ci soit bien sollicitées des le début de la prise en compte humaine du début d’incendie pour le cas des établissement avec E.A 2b. Les premiers instants d’un incendie étant crucial pour stopper sa propagation, est-il raisonnable (et je pose la question) d’attendre le délai de temporisation pour mettre en sécurité l’établissement?

    Dans l’attente de vos réactions.

    1. Bonjour M. QUERIN

      Sur un 2b on déclenche les PFA sur le contact auxiliaire de l’UGA
      Donc les portes se referment avant la tempo si on appuie sur la commande d’évacuation générale. Si on constate un vrai feu ceci permet (sans attendre la fin de la tempo) :
      1°) d’évacuer le batiment
      2°) de refermer les PCF

      Je pense que ça réponds au besoin de sécurité (dans le cas d’un EA2b) sans avoir de dégradation et en limitant les intempestifs dûs aux incivilités

      Très cordialement
      Sylvère

    2. bien vu William, d’ailleurs on oubli vite qu’en type R le personnel assurant la surveillance du matériel central..lorsque ce personnel existe et malgré toutes les formations qu’il pourra suivre..n’aura probablement pas le bon réflexe et fermer les portes depuis l’UCMC.
      ….le problème c’est que le temps de déclenchement de l’alarme feu (action DM) peut se trouver bien longtemps après le départ de l’incendie..conclusion le feu peut avoir pris de l’importance ..les fumées déjà envahies les circulations..voire escalier..d’ou l’importance de compartimenter rapidement…
      Sylvère…les stats d’incendie ? tu sais bien qu’il ne s’agit pas de revenir sur un texte simple pour se retrouver avec un incendie qui fera faire de nouveau machine arrière

      En type R faut faire simple c’est ce que veulent faire R15 et R16

      bc

      1. Trou dans la raquette…

        Bonjour, je viens d’être confronté a cette problématique du trou dans la raquette mais

        – Une cohérence intellectuelle
         La temporisation concerne l’alarme générale pas le reste des éventuelles asservissements
         L’encloisonnement des escaliers est la règle dès qu’on dépasse R+1
         Le recoupement des circulations est la règle des qu’on dépasse 25 à 30 m
         Dans le R, il est admis de maintenir les portes en position ouvertes à conditions qu’elles soient à fermeture automatique  c’est donc une atténuation même si ce n’est pas écrit comme ça, qui est compensée par l’obligation de fermeture automatique si EA 1 et EA 2
        Donc, si la règle c’est d’éviter d’avoir de la fumée partout, j’ai du mal à admettre que l’on puisse tolérer, sur DM:
        – Une levée de doute sans que les portes ne tombent
        – Un déclenchement des portes sur commande au CMSI
        Sans parler de l’efficacité toute relative des personnels chargés de la levée de doute qui seraient donc en plus chargés de lancer l’alarme générale ET les portes coupe-feu !
        Mais, il est vrai que le règlement n’est pas clair sur ce point et ne parle que de fermeture sur détection automatique, alors qu’il est explicite en type J par exemple …SAUF QUE en J, on peut se permettre car DAI partout…

        Juste pour participer, un peu tardivement, au débat.

        Un pompier.

        1. Vous etes le bienvenue !!

          C’est toute la subtilité de ménager la chèvre et le choux… ;-))

          Si on ferme tout immédiatement on a les problèmes décrits plus hauts.

          Avec un SSI A ou B, on prévoit un consigne en cas d’alarme on appuie sur la ZC. Je ne polémique pas sur l’efficacité du personnel ;-))
          Pour les autres EA, on ferme dès que l’alarme retentit automatiquement sans action humaine

          Très cordialement

  3. Bonjour Sylvère,

    Merci pour ton excellent blog et pour le temps consacré.
    DM et PFA, un de mes chevaux de bataille… dans tous les établissements et surtout les type R !
    Pour ma part, l’argument utilisé avec les SDIS et les Organismes Agréés est fondé sur la règle d’inclusion qui précise ZDM < ZA (donc pas dans ZC) et de rappeler que lorsque le législateur souhaite que les portes automatiques soient asservies à une ZDM, il le précise expressément (Cf. J37).
    Enfin, concernant les Ea Type 3 ou Ea Type 4, je fais ajouter un déclencheur manuel utilisé en DCM, en aval de l'alimentation, sur la ligne de télécommande à rupture, et spécifiquement identifié (Portes Coupe-Feu ou Compartimentage) près de l'équipement d'alarme, ce qui permet de manière centralisée, de faire fermer les portes à fermeture automatiques.

    1. Bonjour Sébastien

      Effectivement ZDM < ZDA peut être un argument complémentaire. Concernant les Types 4, théoriquement, on ne peut pas piloter de PFA ( Schéma bloc SSI E 931) Concernant les Type 3, théoriquement, il est possible d'ajouter un DCM (même schéma bloc) que ci-dessus cependant je ne connais pas de DCM conforme à la 938 qui peuvent être utilisés, auriez-vous une référence ? En ce qui me concerne, c'est la commande "Evacuation générale" qui permet via le contact auxiliare de faire tomber les portes. Le personnel doit en cas d'incendie appuyer sur la commande d'évacuation et donc fermer les portes. Très cordialement Sylvère

      1. Bonjour
        Effectivement un type 4 ne peut servir qu’à la diffusion de l’alarme générale. cf. § 6.8 de la NF S 61.931 de février 2014.
        Le § 6.9 de cette même norme nous donne quelques indications complémentaires sur le « rôle » des DM dans la mise en sécurité (hors fonction évacuation) de l’établissement.
        Cordialement
        A.L

  4. Bonjour Sylvère,
    Vous avez parfaitement raison, il n’y a pas à ma connaissance non plus, de déclencheur manuel conforme NF S61-938.
    Mon argumentation ne portait que sur les Ea 3 et Ea4.
    – Concernant l’Ea4, bien que permis par le MS60§3, la NF S61-931 – Schéma Bloc E, ne reconnait pas de lien entre l’Ea4 et le DAS, donc comme vous, je considère qu’il n’est pas possible d’utiliser un quelconque relais ou contact pour commander des portes à fermetures automatiques depuis la commande générale de l’Ea4.
    – Concernant l’Ea3, Il est vrai que l’article MS60§3 et la norme NF S61-931 – Schéma bloc E, autorisent la fermeture des portes via le contact auxiliaire de l’équipement, mais une fois de plus cela gène l’évacuation des enfants, notamment en petite section et les SDIS sont de plus en plus récalcitrants à la fermeture des portes dès l’apparition du signal d’évacuation (Hors SSI-A). Raison pour laquelle j’utilise un DM identifié « Compartimentage » ou « Portes Coupe-Feu » à fonction d’interrupteur placé directement sur la ligne de télécommande entre l’alimentation secourue et les portes. (Même principe d’ailleurs, que le Déclencheur Manuel Vert, reconnu par la NF S61-932, qui n’est pourtant pas un DCM non plus). Donc ne voyant pas de solution parfaite, il me faut au moins contenter tout le plus grand nombre.
    Concernant votre précision à propos de la commande d’évacuation générale, je ne connais pas d’Ea3 qui dispose d’une telle commande. Auriez-vous une référence d’un tel produit ?
    Au plaisir de pouvoir échanger de nouveau.
    Sébastien

    1. Bonjour
      Oui les IS ont un DM Vert (qui n’est pas un DM rouge conforme à la 54-11), qui commande une seule IS, c’est une commande locale et sans 938.

      Non pas de commande Evac sur EA type 3, ca n’existe pas! vous avez raison. Perso je fais tomber les portes sur DM dans ce cas. Et comme il n’y pas de tempo, ca tombe à T0 en même temps que l’alarme.

      D’après ce que vous écrivez :
      « Les SDIS sont de plus en plus récalcitrants à la fermeture des portes dès l’apparition du signal d’évacuation (Hors SSI-A) »

      Je déduis que vous ne faites pas tomber les PCF sur DM en type 3 ?

      Dans ce cas oui il est impératif d’envisager le DM « compartimentage » qui ferme l’ensemble des PFA. Mais sans 938 cela reste théoriquement non conforme. Il faut pouvoir faire accepter cela à la commission.

      1°) (EA3) Pas de fermeture des PFA sur DM
      2°) DM(compartimentage),
      perso je n’ai pas osé allez jusque là ( vous faites tres fort hihiihih)

      Vous avez reussi ??? si oui bravo !!!! je me sens moins seul, vous faites encore mieux !!!!

      Tres tres cordialement!!! ;-)))

      Sylvere

      1. Bonjour
        Les conditions de commande d’un ou plusieurs DAS par l’intermédiaire de l’équipement d’alarme dans les SSI de catégorie D et E est donné par le § 6.8 de la NF S 61.931 de février 2014. l’utilisation d’un DCM n’est pas nécessaire. La commande s’effectue par ouverture du contact auxiliaire de l’EA.
        Les conditions dans lesquelles un DM active les fonctions de mise en sécurité (hors évacuation) dans les SSI de catégorie A et B est donné par le § 6.9 de la NF S 61.931 de février 2014.
        Cordialement
        A.L

  5. Sylvère,
    Très modestement et sans aucune gloire, oui, j’ai réussi deux fois, avec l’accord de l’organisme agréé et de l’autorité administrative.
    Mais honnêtement, je serais quand même plus à l’aise, si les textes sur le sujet, nous amenaient plus de clarté et de précision. Car ce qui est vrai à un endroit, ne l’est pas à un autre, et ce qui est vrai avec une personne ne l’est pas forcément avec une autre.
    En même temps, n’Est-ce pas le rôle du coordonnateur SSI, de lire et d’interpréter les textes, les mettre en place pour le maître d’ouvrage et faire valider l’ensemble auprès de l’organisme de contrôle et de l’autorité administrative ?
    P.S. : Encore bravo pour cet espace, ou l’on peut échanger, apprendre et polémiquer !
    Très cordialement.
    Sébastien

  6. Moi je comprends la problématique mais je ne suis pas d’accord avec l’argumentaire et ces conclusions.

    Déjà en base ce qui me gêne c’est de dévoyer l’esprit d’une installation de sécurité à l’aune du regard de la gêne (c’était exactement le même raisonnement pour le sujet relatif au déverrouillage des issues de secours qui a été évoqué dans une autre vidéo). La base du règlement que nous appliquons et au travers duquel nous existons via la norme NF S61-931 est le « règlement de sécurité contre l’incendie ».

    Sinon pour revenir au sujet je suis d’accord sur l’analyse »nulle part il est écrit DM = compartimentage » (sauf type J).

    Sauf que quand même dans le CO34§5 il est écrit « porté équipée d’un dispositif….et la libère au moment du sinistre » or il se trouve bien que les DM sont explicitement là dans un établissement pour signaler un sinistre, c’est une détection manuelle. A priori c’est bien pour cela qu’il y figure « alarme incendie » dessus. C’est là qu’est la différence entre ‘détection’ et ‘commande’.
    On le retrouve également au CO47 dans le commentaire sur le §1 ‘Cette disposition permet d’éviter que des portes…., restent ouvertes en cas de sinistre’.
    Donc pour moi, effectivement il n’est pas nécessaire de faire fermer à T0 des PFA sur DM mais en tout cas ne pas assurer cet l’asservissement ZDM/ZC à minima à la fin de la temporisation de l’alarme restreinte lorsqu’elle existe est un non sens sécuritaire (d’ailleurs c’est bien ce que nous faisons tous faire via le contact d’alarme sur les EA type 2b ou 3). Il y a bien un lien entre la nécessité d’évacuer et celle de faire fermer les PFA non?
    Si c’est pour en arriver à la conclusion que si il y a une commande manuelle (UCMC d’un SSIB, DCM …) on ne doive pas assurer la fermeture des portes sur DM pour moi on ne respecte pas l’esprit d’un « automatisme ».
    Autre points pou tenter de vous convaincre pour les SSI A ou B:
    – on est pile poil dans l’application du §6.9 de la NF S61-931 2ème alinéa
    – à priori sur le CMSI on parle bien d’UCMC, donc de commande manuelle, donc pas de notion d’automatisme, sinon faites le raisonnement inverse: un désenfumage sur un SSIB serait forcément un « désenfumage automatique »? (Rappel il est possible de déclencher un désenfumage automatique sur DM si il n’y a qu’une seule ZF, je ne l’ai cependant jamais fait appliquer)
    Enfin il est possible de télécommander des PFA par émission de courant (et donc éventuellement de les câbler en C2 quelque soit leur cheminement si le SSI est dans le bâtiment et qu’il n’a été défini qu’une seule ZC), or si il faut attendre qu’un personnel appuie sur la commande de fermeture des portes car leur fermeture n’est pas corrélée avec l’évacuation sur DM il y a des chances que technologiquement cela soit rendu impossible par l’éclosion rapide d’un sinistre. Moi à mon avis ce personnel il va surtout s’assurer que tous ces gamins soient dehors.

    Voilà pour le fond de ma pensée.
    Cdt
    Fred D

  7. Est ce que du coup, il faut comprendre que dans un type R lors de la stimulation d’un DM, il faille réglementairement:

    – sur EA2b: fermer les portes avant ou après la temporisation car rien n’est précisé. Pour ma part je suis d’accord avec Sylvère pour fermer les portes APRES la tempo dans la mesure où l’on ne peut pas opposer sécurité et conditions d’exploitations. Et que de fermer les portes avant la temporisation n’a pas un bon rapport bénéfice/risque.
    – sur SSI A (EA1) ou SSI B (EA2a) il semble que la norme 61-931 (§6.9) ne nous laisse pas le choix (« dans les SSI de catégorie A et B, cette information doit être traitée indépendamment de l’équipement d’alarme (EA), c’est-à-dire que ces fonctions ne sont pas pilotées par l’UGA »). Je comprends que cela impose une fermeture des portes AVANT temporisation.
    – quid d’un EA2a sans SSI B (prévu par la 61-936 de 2014)? J’imagine dans ce cas qu’on peut faire la fermeture APRES la tempo?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *