Alimentation en amont de la coupure générale – EL11 – EL16

bonus

Télécharger l’extrait de la NFC 15-100 sur ce sujet en fin d’article.

 

Préambule

Bonjour et bienvenue dans cette dernière vidéo tournée, en Nouvelle Calédonie sur l’ile des pins

L’article EL11 pose des problèmes à beaucoup de monde, notamment ici en Nouvelle-Calédonie (Spéciale dédicace en fin de vidéo pour tout ce que j’ai rencontré ici ;-)) )

Que dit  l’article EL11

Les services de secours  doivent pouvoir couper l’électricité quand ils interviennent sur un bâtiment afin de ne pas être électrocuté. Mais évidemment tout ce qui est sécurité, ne doit pas être coupé.

 

Accéder au sondage

N’oubliez pas de répondre au SONDAGE sur la Coordination SSI !!!!!

C’est une obligation de résultat. Après comment on fait, comment on se débrouille, ceci reste de la responsabilité de la maîtrise d’œuvre.

Vous CSSI, quand vous remplacez le SSI, comme le SSI est neuf, il faut prévoir cette alimentation en amont de la coupure générale.

Quand le bâtiment est neuf, ce n’est pas un problème, parce qu’on le prévoit au départ.

Sur le fond

Je reviens 30s sur le fond…. les SSI ont quand même des batteries.

Elles sont quand même sensées fonctionnées 12 +1h pour un CMSI et 12h+10min pour un ECS…. C’est la ceinture et les bretelles. En toute franchise je ne pense pas que cela soit très très utiles.

N’empêche que la réglementation est écrite pour tout le monde et tout le monde doit s’y conformer… c’est comme ça !!

Il y a quand même quelque chose qui peut vous sauver.

Que dit l’article GN10.

Il précise que toutes les travaux doivent être faits conformément au règlement en vigueurs et aux normes applicables. Donc quand vous avez un vieux bâtiment et que l’installation de distribution électrique n’a pas été prévue comme cela, ça coûte un bras de faire cette petite modification de rien du tout afin de l’alimentation du SSI soit prise en amont de la coupure générale… parfois il n’y en a même pas !!

Il y a donc une astuce, évidemment ce n’est pas à faire sous le manteau, c’est à discuter en toute transparence (come toujours) avec le contrôleur technique et la maitrise d’œuvre : « Dans votre cas l’alimentation électrique on la considère comme existante. On reprend simplement les câbles d’alimentation existant du SSI et tout ce qui est derrière reste inchangé, non modifié par les travaux »

Ce qui vous enlève une épine du pied à ce niveau là

Autre point pendant que je suis dans l’alimentation du SSI.

Parfois on entend que l’alimentation du SSI doit être en CR1… erreur

Que dit l’article EL16

L’article EL16 précise que le câble d’alimentation entre la source de sécurité et l’élément terminal doit être en CR1.

Si je prends un moteur de désenfumage par exemple, la source de sécurité c’est bien le TGS (qui lui n’est pas coupé par la coupure EL11) donc le câble entre ce tableau et le moteur et bien en CR1. C’est clair.

En bien la question qu’il faut se poser, pour le SSI, c’est quelles est la source de sécurité du matériel central ? Réponse : ce sont ses batteries. Donc entre les batteries et le matériel central oui le câble doit être en CR1.

Mais du TGS au SSI, il n’y a pas de nécessite de le faire en CR1 car le TGS n’est pas la source de sécurité du matériel central.

Schéma de principe

Voici un schéma de principe de l’alimentation en amont de la coupure générale (du ressort de la maîtrise d’oeuvre)

alimentation-en-amont

bonus
Télécharger l’extrait de la NFC 15100

En Bonus grâce à vos commentaires, voici un extrait de la NFC 15100 qui récapitule les diverses possibilités de câblage.

En cas de doute sur la compréhension de ce qu’il y a à faire, je pense que la fourniture de cet extrait vous permettra de vous faire comprendre d’un électricien courant fort.

Un GRAND merci à Alex VIGIER Directeur du COTSUEL de Nouvelle-Calédonie pour m’avoir envoyé cet extrait ;-)))

Télécharger l’extrait de la NFC15 100 icone-pdf-150x150

A bientôt

Sylvère

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :el11, COMMENT RACCORDER UN ARRET D\URGENCE DANS UN ERP, raccordement amont disjoncteur general

9 réflexions au sujet de « Alimentation en amont de la coupure générale – EL11 – EL16 »

  1. Bonjour

    je souhaiterai que soit développer la nécessite d’une alimentation en CR1.

    Article EL3: installations de sécurité : installations qui doivent être mises ou maintenues en service pour assurer l’évacuation du public et faciliter l’intervention des secours. Elles comprennent :
    – l’éclairage de sécurité ;
    – les installations du système de sécurité incendie (SSI) ;

    Article EL16:
    Depuis la source de sécurité ou du tableau principal tel que défini à l’article EL 14 jusqu’aux appareils terminaux, ces canalisations sont de catégorie CR 1;

    lors de commission de securite sur Paris le laboratoire estime que il prend en compte l’article EL16 depuis le tableau principal qui est effectivement le depart force 220V.

    Merci pour ces videos

    1. C’est quoi ta question Francis ?

      Tu as bien compris visiblement. Je complète quand même

      « Depuis la source de sécurité OU du tableau principal tel que défini à l’article EL 14 jusqu’aux appareils terminaux, ces canalisations sont de catégorie CR 1; »

      C’est différent de « source de sécurité ET du tableau principal ». Le SSI est bien une installation de sécurité Cf EL3. Et l’alimentation de sécurité du matériel central, ce sont ses AES/EAE/EAES.

      Cordialement
      Sylvère

  2. Pour une fois, je ne suis pas d’accord. Quand je remplace le SSI (mssion de maîtrise d’oeuvre en plus de la mission de CSSI), je prévois de refaire l’alimentation du SSI, avec une nouvelle ligne et un disjoncteur bien calibré en tête. Il me semble qu’on ne peut pas faire moins que cette limite de prestation.
    Bien cordialement / Pierre

    1. Bonjour Pierre
      Sur le fond tu as raison car on doit respecter la réglementation (c’est ce que je dis d’ailleur). Maintenant quand le coût est prohibitif, pour quelque chose qui ne sert, en réalité, à rien, on peut éviter les travaux grace au GN10.

      Ton client se souviendra de ta pertinence.

      Evidemment si tu es payé au % des travaux… c’est sur tu vas y laisser des plumes. Et quelques parts c’est pas normal non plus de faire gagner de l’argent à son maître d’ouvrage et d’y perdre de l’argent aussi….

      je ne pense pas qu’on soit si en désaccord que cela.

      Très Cordialement
      Sylvère

  3. Sylvère

    On autorise le raccordement en amont du dispositif de protection cela veut dire que le raccordement peut se faire directement en aval de l’interrupteur visu. ! L’installation pour la securité doit se faire en classe 2 jusqu’au différentiel. . Et ca coûte moins cher que ton schéma .

    Bien cordialement

    1. Merci Guy pour ta précision

      J’y connais rien en elec, c’est quoi « l’interrupteur visu » ? et la classe 2 ?
      Non laisse tomber c’est trop technique pour moi (je ne suis que CSSI). Mais peut-être que d’autres comprennent.

      As tu un schéma ? Si oui, peux-tu me l’envoyer par mail je le rajouterai car je ne pense pas que tu puisses le faire directement dans les commentaires

      Cordialement
      Sylvère

  4. Bonjour et merci pour ces informations.

    En commentaire, j’ose affirmer que l’on trouve de tout et n’importe quoi dans les directives dictées par les bureaux de contrôles et certains préventionnistes, et ceci délimité géographiquement. Au royaume des aveugles…

    Région parisienne par exemple, on me fait alimenter la centrale incendie d’un hôtel par un disjoncteur placé en amont de la coupure générale, ordre dicté bien sûr en fin de chantier… le bureau de contrôle jure les grands Dieux que c’est la règle. A Lyon, cette « pratique » ne se fait pas, et mon avis rejoint l’article, les batteries sont là pour le SSI, ce n’est pas pour la déco.

    Ville de Lyon : une hotte de cuisine ouverte en un restaurant scolaire, on me la fait alimenter en amont de la protection générale du bâtiment. Une hotte dépend de l’article GC11 et doit être sélectivement protégée. Elle a un usage mixte, soit de ventiler la cuisine et de désenfumer en cas d’incendie lié à un feu sur le secteur cuisson. Mon avis est qu’au fil du temps, il y a plus de probabilité d’incident électrique de maintenance lié à une intervention se pensant « hors tension » que de réel incendie, et en cas de problème avec la hotte, seule une personne habilitée aura la possibilité de décider de la coupure de la hotte … depuis le tableau électrique !

  5. Bonjour
    Voici un extrait de la NFC 15100 qui récapitule les diverses possibilités de câblage. En cas de doute sur la compréhension de ce qu’il y a à faire, je pense que la fourniture de cette extrait vous permettra de vous faire comprendre d’un électricien courant fort.

    Un GRAND merci à Alex VIGIER Directeur du COTSUEL de Nouvelle-Calédonie pour m’avoir envoyé cet extrait ;-))) »

    Télécharger l’extrait

  6. Grand merci pour l’information, comme ça c’est clair!

    Ceci dit, concernant le A4, un bâtiment ERP ou ERT ne nécessitant pas d’arrêt d’urgence électrique ne doit pas se rencontrer tous les jours… Donc, même pour un petit ERP et son alarme type 4, on a à alimenter le dispositif par un disjoncteur de pouvoir de coupure conséquent, en amont de la coupure principale, pas économique la disposition. La sécurité motiverait elle la technique, ou le contraire?
    Un bâtiment est long à traiter et entre le moment où on pose le crayon sur la feuille et le moment où on réceptionne, il y a quelques années, et entre temps…, les textes, et leurs interprétations.
    Nous avons eu aussi affaire à la période C14-100 et ses colonnes « hors d’eau hors d’air. ».. bon nombre d’architectes ont fustigé cette interprétation et il a fallu découper du béton, revoir les copies, à grand renfort de finances! Mais, là je m’éloigne du sujet SSI!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *