Comment réceptionner un Système de Sonorisation de Sécurité

Il n’existe pas à ma connaissance de document qui référence les sonorisations de sécurité certifiées NF-SSI. J’invite tous les fabricants de SSS certifiés NF-SSI à m’envoyer un mail. J’ajouterai un lien vers vos matériels sur cette page Liste des ECSAV NF-SSI.

Tous les propos tenus sur ce blog n'engagent que moi. Je ne suis  la voix d'aucun organisme officiel car je tiens à ma liberté d'expression. 
Ceci fait aussi l’intérêt de ce blog lequel pouvant avoir parfois un ton polémique. 
A vous de juger de la pertinence (ou pas) de mes propos.  Vous avez le droit de ne pas être d'accord avec moi. Dans ce cas, lâchez-vous dans les commentaires en étant respectueux avec des arguments constructifs pour alimenter le débat.  
"Du choc des idées jaillit la lumière" : Nicolas BOILEAU 

Historique

Commençons par un petit historique sur les sonorisations de sécurité. Il était une fois une sonorisation de sécurité en 1989 qui était conforme à la NFC 97-201… autant dire qu’on l’a tous oubliée. Moi je ne l’ai même jamais utilisée.

En 1998 la norme NFEN 60849 sort. C’était déjà référentiel européen à l’époque.

En 2008 parait la norme EN 54-16 qui est la norme toujours en vigueur actuellement

A cette époque là, cette norme était sous la Directive Produit de Construction. Pour qu’elle ça puisse s’appliquer dans un état membre il fallait quelle soit transcrite en droit national et c’est ce qui a été il fait dans l’article 9 de l’arrêté du 16 février 2010 paru dans le JORF du 27 février 2010.

Donc à partir du 28 juillet 2010 les sonos 54-16 peuvent être mises sur le marché.

Cela veut dire que l’on pouvait certifier et vendre les SSS EN 54-16 en France mais les sonos 60849 pouvait encore être installer. C’était une période de transition qui permettait d’installer encore les anciennes sonos dans l’attente des nouvelles sonos qui était pas forcément encore certifiées. D’ailleurs on pouvait toujours mettre sur le marché une sono 60849 jusqu’au 31 mars 2011. Ces sonos 60849 pouvait encore être vendues afin d’écouler les stocks jusqu’au 31 mars 2012. Après cette date il n’était plus possible de les installer.

En bref

Historique normatif des SSS

A partir de 2010, on pouvait installer des sonorisations conforme à l’EN 54-16. Mais quelles règles d’installations devions nous utiliser ?

On n’avait pas grand-chose. Soit on restait sur l’ancien un ancien normes EN 60849 soit on appliquait le projet 932. On a eu une période de flottement parce que à cette époque là.

  • La 61-936 de 2004 ne parlait que des 849
  • La 61-932 de 2008 parlait en peu de SSS mais rien par rapport à l’EN 54-16
  • En 2013, la 61-936 intègre les SSS EN54-16
Les personnes qui ont lus cet article ont aussi lus :  Mon projet - Vous aider à obtenir la Certification I93

On a eu un trou dans la raquette en termes d’installations entre 2010 et 2015 date de la sortie de l’actuelle NFS 61932 qui explique clairement les règles d’installation des SSS.

Les normes à appliquer

Les normes en vigueurs

Les SSS doivent être conformes à ces 5 normes.

La 54-4 concerne les alimentations, la 56-16 les ECSAV, et la 54-24 les HP passifs.

Pour savoir quoi faire pour réceptionner une SSS, on va s’attacher donc s’attacher plus particulièrement à la 54-16, la 936 et la 932.

Ce qui faut vérifier

Une SSS ne peut être installé qu’avec un EA de type 1 2a ou 2b.

EA de type 2b

Il faut vérifier que le lancement de la commande d’évacuation sur le BAAS Pr ne provoque pas de dérangement sur l’ECSAV. Personnellement je n’ai jamais vu de SSS sur un EA 2b. Ce teste est très simple à faire.

UGA

Il faut vérifier la présence ou pas d’une commande manuelle sur l’ESCAV.

  • Si cette commande n’existe pas (A vérifier dans la notice, le NF-SSI ou le certificat CE) alors il faut faire une coupure entre l’UGA et l’ECSAV. Le lancement de l’évacuation par l’UGA doit lancer l’évacuation par l’ECSAV. A défaut le commande manuelle est OBLIGATOIRE.
  • Si cette commande existe, pas besoin de faire le test de coupure

Dans le cas d’un ECSAV certifié NF-SSI, si vous n’avez pas de commande manuelle il n’est donc pas nécessaire de faire le test de coupure car ce point est vérifié dans le cadre de la certification. (Mais vous pouvez aussi le faire si cela vous amuse)

Microphone du service de sécurité

Les normes européennes s’appliquent dans tous les états, cependant il possible pour un état de ne pas appliquer l’intégralité d’une norme lorsque celle-ci propose des « options avec exigences ». C’est le cas de la 54-16

En l’occurrence le §12 de l’EN54-16 sur les « microphones d’urgence » qui est une option avec exigence a été remplacé par le § 6.7.1.2.1 Microphone(s) de service de sécurité (option avec exigences) de la 936. Dans lequel ont retrouve toutes les exigences de l’EN-54-16 avec un point en plus. (il y en a un 2eme mais qui est repris dans la 54-16 §8.2.4b)

  • être prioritaire(s) sur toutes les entrées, notamment les messages pré-enregistrés.

Le message préenregistré d’évacuation doit donc pouvoir être interrompu par le micro

  • être équipé d’une commande de microphone permettant d’ouvrir le canal du microphone au niveau d’accès II

Je ne vois pas ce que ca signifie, si vous avez une idée, mettez-là dans les commentaires

  • Lorsque la commande de microphone de service de sécurité est activée, toute signalisation sonore sur les lignes haut-parleurs de l’ECSAV qui pourrait interférer avec l’utilisation du microphone doit être automatiquement éteinte

Personnellement je trouve ça redondant avec le premier point…

  • être équipé d’un bouton à action non maintenue. Celui-ci permet d’assurer le retour à la signalisation sonore d’évacuation dès que le bouton est relâché
Les personnes qui ont lus cet article ont aussi lus :  Publication norme EN NF 12101-3 Ventilateur de Désenfumage

Ce point est donc exigé par la 936 et pas par la 54-16, il faut donc vérifier que ce n’est pas un bouton ON/OFF qui permettrait que couper le signal sonore d’évacuation sans avoir tenir le micro. Si votre ECSAV est certifié NF-SSI ce point n’a pas besoin d’être vérifié.

Restrictions d’usage

Les options avec exigences suivantes ne doivent en aucun cas être utilisées dans le cadre de la fonction d’évacuation. Toutes commandes et signalisations non utilisées doivent être rendues inopérantes et masquées.

  • Temporisation pour le passage en condition d’alarme vocale,

La possibilité d’avoir une temporisation sur l’ESCAV est interdite

  • Mise en silence manuelle de la condition d’alarme vocal

Un bouton permettant l’arrêt manuel de la diffusion de l’alarme générale est interdit

  • Réarmement manuel de la condition d’alarme vocale

Un bouton permettant de réarmer l’ESCAV manuellement

  • Sortie vers des dispositifs d’alarme incendie est interdit

Cette sortie permettant d’envoyer des ordres à des équipements potentiellement temporisée est interdite

Si votre ECSAV est certifié NF-SSI ces points n’ont pas besoin d’être vérifiés car ils sont vérifiés dans le cadre de la certification NF-SSI. Dans le cas contraire donc uniquement certifié CE EN 54-16, il faudra s’assurer que ces 4 points sont inopérants et masqués

Message d’alarme

  • Signal sonore – silence – message d’alarme – silence – traduction(s) du message d’alarme (si prévu) – silence.
  • Cette séquence est diffusée au moins deux fois et dans tous les cas jusqu’à la fin de la diffusion de l’alarme générale.
  • Signal sonore : conforme à la norme NF S 32-001. Durée entre 4 s et 10 s.
  • Silence : durée entre 2 s et 5 s.

Les messages préenregistrés sont faits par les constructeurs. On ne va pas vérifier avec un chronomètre les durées. On va juste s’assurer qu’on entend 2 fois la séquence. Laquelle peut être longue si on a plusieurs traductions (Français, Anglais, Espagnol, Chinois, Russe, Japonais…)

Les personnes qui ont lus cet article ont aussi lus :  C'est quoi un EA de type 4 ?

Atténuateur

Le test consiste juste à vérifier que l’atténuateur rétabli bien le niveau d’audibilité lors du lancement du signal évacuation.

En Résumé

Vérifications matériel

Si l’ECSAV n’est pas NF-SSI donc uniquement CE 54-16, il faut vérifier :

  • Tempo sur ECSAV (non fonctionnelle)
  • Absence de commande de mise en silence (ou désactivation et masquage)
  • Absence de réarmement manuel (ou désactivation et masquage)
  • Absence de sortie vers EA …(non utilisée)
  • Pas de bouton auto-maintenu sur le micro (vérification du micro)

Vérifications fonctionnelles

  • Vérification par une écoute subjective de la bonne audibilité du message d’évacuation
  • Vérification du rétablissement du niveau derrière les atténuateurs
  • Vérification que le micro est prioritaire sur le message et les sons d’ambiance (musique..)
  • Vérification que la séquence du message est bien passé au moins 2 fois
  • Vérification de la commande manuelle d’évacuation sur l’ECSAV (si présente)
  • Si absence de commande manuelle, vérification que l’envoi de l’alarme par l’UGA est toujours opérationnelle en cas de coupure de la ligne UGA-ECSAV

J’espère avoir répondu à votre demande. Si vous souhaitez participer au vote du prochain sujet que je vais traiter, il faut être inscrit sur le liste de diffusion.

Donc si vous ne l’êtes pas déjà , inscrivez-vous c’est gratuit.

A bientôt

Sylvère